Pygmalion

De Bernard Shaw

Mise en scène de Raoul Pastor

du 13 septembre au 16 octobre 2016

Durée 2h00, Salle François-Simon

Mardi, jeudi et samedi : 19h
Mercredi et vendredi : 20h
Dimanche : 17h

Jauge réduite - Gradins sur la scène

A partir de 12 ans

Londres, un soir de pluie d’été. À la sortie de Covent Garden, la jeune Eliza vend des fleurs à la sauvette. Elle ne se sait pas encore observée par le professeur de phonétique Henry Higgins, qui note scrupuleusement le sabir de la souillon. À la suite d’un pari, il va tenter de la façonner afin qu’elle gravisse un à un les échelons de la société.
Mais à quel prix ?

Tout comme le sculpteur Pygmalion, Henry Higgins est un célibataire endurci et misogyne, mais la ressemblance avec le mythe s’arrête là. Anticonformiste libertaire amoureux de sa mère à défaut d’autres femmes, il entretient de nombreuses similitudes avec son créateur, Bernard Shaw. Ne lit-on pas la jubilation de l’auteur quand il fait dire au scientifique: «Vous n’avez pas idée à quel point ce peut-être terriblement passionnant de prendre un être humain et d’en faire un autre être totalement différent en lui façonnant un autre langage.» (Higgins, Acte III)

Face à lui, sa créature, Eliza Doolittle, tellement sale que ses cheveux sont gris, parle un dialecte qui fera dire à Shaw dans une didascalie : «Ici, et avec nos excuses, il nous faut renoncer à cette tentative désespérée de reproduire son idiome sans le secours d’un alphabet phonétique.»

Autour de ce couple incongru, une myriade de personnages secondaires gravite: Pickering, le Pécuchet d’Higgins épris de la souillon, Clara, une jeune fille sotte et désespérée d’être de son temps, et surtout M. Doolittle, le père d’Eliza, boueux devenu riche malgré lui qui bouleverse la morale de la bonne société.

_____

Avec Vincent Aubert, Melanie Olivia Bauer, Claudine Berthet, Josette Chanel, Thierry Jorand, Raoul Pastor, Véronique Revaz, Nicolas Rinuy, Christian Robert-Charrue, Marie Ruchat, Joakim Tutt

Texte français Michel Habart, Assistants à la mise en scène Véronique Revaz et Joakim Tutt, Lumière Rinaldo del Boca, Costumes Nathalie Matriciani, Maquillages et coiffures Katrine Zingg, Construction décor Alain Cruchon, Accessoires et machinerie Grégoire de Saint Sauveur et Christophe Reichel, Dessins et trompe-l’œil Daniel Vouillamoz, Peinture Lola Sacier

Coproduction Théâtre des Amis, Théâtre de Carouge-Atelier de Genève

Production déléguée Théâtre de Carouge-Atelier de Genève

L’Arche éditeur est agent théâtral du texte présenté www.arche-editeur.com

Le Théâtre de Carouge-Atelier de Genève remercie la Migros pour le prêt de matériel

Raoul Pastor

Directeur du Théâtre des Amis, comédien et metteur en scène. Ses derniers spectacles : Le Misanthrope (Molière), Soie (Baricco), Richard III (Shakespeare), Viendras-tu aujourd’hui ? (Rilke et Salomé), Dom Juan (Molière), Cuisine et dépendances (Jaoui et Bacri), Journal d’un homme ivre (Meury)¡ Ay Carmela ! (Sinisterra), Oncle Vania (Tchékhov), George Dandin (Molière), Huis clos (Sartre), Andromaque (Racine), Novecento (Baricco), La Danse de mort (Strindberg), Tue la mort (Murphy), La Mégère apprivoisée (Shakespeare), Boudu sauvé des eaux (Fauchois), Les Affaires sont les affaires (Mirbeau), Les Emigrés (Mrozek), Au Bord du lit (Maupassant), La Ménagerie de verre (Williams), Le Nouveau Testament et Faisons un rêve (Guitry), Phèdre (Racine), Silence en coulisses (Frayn) et La Cerisaie (Tchekhov).

Autour de "Pygmalion"

  • Journal No.1

    « Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent... et pour la même raison. »

    BERNARD SHAW

     

    Lire la suite
  • Rencontre avec Anne Sinclair

    Lundi 10 octobre 2016 à 20h, en partenariat avec la Société de Lecture. Réservations : secretariat@societe-de-lecture.ch

  • L’artiste, le modèle et la création

    Dimanche 9 octobre 2016 à 14h, visite commentée autour de Pygmalion au Musée d'art et d'histoire par Thierry Jorand et Isabelle Burkhalter. Entrée libre, sans réservation.

    Lire la suite
  • Bord de scène

    Le mercredi 5 octobre 2016 à l'issue de la représentation, salle François-Simon. Discussion autour du spectacle en compagnie des artistes.