Les Acteurs de bonne foi

De Marivaux
Mise en scène de Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier

du 22 septembre au 01 novembre 2015

Durée 1h10, Salle Gérard-Carrat

Voulant plaire à sa tante dont la fortune lui permet d’épouser Angélique, Eraste demande à son valet Merlin, auteur à ses heures, de faire jouer une comédie. Accompagné d’une suivante, du fils du fermier et de la fille du jardinier, il compose un impromptu d’après nature : tous improvisent en restant toujours eux-mêmes. Mais quand le valet sérénade la promise du fermier, le doute s’installe dans la tête des apprentis comédiens : et si ce qu’ils jouent était vrai ?

« Dans le plan de ma pièce, vous ne sortez point de votre caractère, vous autres : toi, tu joues une maligne soubrette à qui l’on en fait point accroire, et te voilà ; Blaise a l’air d’un nigaud pris sans vert, et il en fait le rôle ; une petite coquette de village et Colette, c’est la même chose ; un joli homme et moi, c’est tout un. Un joli homme est inconstant, une coquette n’est pas fidèle : Colette trahit Blaise, je néglige ta flamme. Blaise est un sot qui en pleure, tu es une diablesse qui t’en mets en fureur ; et voilà ma pièce. Oh ! je défie qu’on arrange mieux les choses. » Merlin (scène 1)

_____

Avec Simon Bonvin (Eraste), Laurie Comtesse (Colette), Emmanuel Dorand (le notaire, un domestique), Aurore Faivre (Lisette), Marie Fontannaz (Angélique), Quentin Leutenegger (Blaise), Véronique Montel (Araminte), Sara Oswald (un garçon de ferme et musicienne de scène), Florence Quartenoud (Madame Argante), Pierric Tenthorey (Merlin), Anne Vouilloz (Madame Amelin), Poilue (le chien), Ouiche, Ouiche et Ouiche (les poules de La Ferme pour Tous à Tinterin)

Scénographie Geneviève Pasquier, Lumières et assistant scénographe Christophe Pitoiset, Composition musicale Mathieu Kyriakidis, Création et réalisation des costumes Elodie Vionnet assistée de Fabienne Vuarnoz, Construction du décor Christophe Reichel et Jean-Marie Matthey, Accessoires Wyna Giller, Régie plateau Emmanuel Dorand, Régie générale Philippe Botteau 

Coproduction Centre dramatique fribourgeois - Théâtre des Osses, Théâtre de Carouge-Atelier de Genève Production déléguée Centre dramatique fribourgeois - Théâtre des Osses

Avec le soutien de l’État de Fribourg, l’Agglo Fribourg-Freiburg, la Loterie Romande, la Fondation Sandoz, la Fondation Doron et de la CORODIS

L'équipe artistique au complet

-----

Horaires des représentations

Mardi, mercredi, jeudi et samedi : 19h
Vendredi : 20h
Dimanche : 17h

Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier, metteurs en scène, comédiens, et depuis 2014 directeurs du Théâtre des Osses
Nés en 1965, ces deux Fribougeois se rencontrent dans la classe de Gisèle Sallin. Leurs routes se séparent quand Geneviève Pasquier part étudier l’art dramatique au Conservatoire de Lausanne et Nicolas Rossier au Théâtre national de Strasbourg. Dès leur sortie de l’école en 1991, ils forment ce duo qui, de créations en créations (une vingtaine à ce jour), a su inscrire sa marque dans le paysage théâtral suisse avec une prédilection pour les textes non théâtraux à tendance absurde. Le dialogue constant qui anime leur travail leur permet un grand foisonnement et une liberté qui paraît sans limite. Qu’il s’agisse de L’Illusion comique de Corneille, leur première mise en scène en 2014 en tant que nouveaux directeurs du Centre dramatique fribourgeois-Théâtre des Osses, ou Civet de cycliste de Karl Valentin créé au Théâtre de Carouge en 2003, ces fous de théâtre aiment interroger la liberté dans l’écriture, qu’elle soit classique ou contemporaine.

Autour de "Les Acteurs de bonne foi"

  • Bord de scène

    Le mercredi 7 octobre 2015 à l'issue de la représentation. Discussion autour du spectacle en compagnie des artistes.

  • Se mettre en scène... sur scène et dans la peinture

    Le dimanche 11 octobre 2015 à 14h

    Au Musée d'art et d'histoire

    Visite commentée par Geneviève Pasquier et Isabelle Burkhalter

    Lire la suite
  • Journal No.1

    Comme souvent chez Marivaux, la fable de l'apparence heureuse s'achève sur un crépuscule aigre-doux, indécis et déstabilisant.

    Lire la suite