Je suis invisible ! D'après Le Songe d'une nuit d'été

Mise en scène Dan Jemmett

du 26 mars au 14 avril 2019

Durée En création, La Cuisine - rue Baylon

 

Du mardi au samedi à 19h30

Dimanche à 17h

Âge : dès 12 ans

Surtitré en français et en anglais les mercredi 3 et vendredi 5 avril 2019

Je suis invisible ! D'après Le Songe d'une nuit d'été

Payer en ligne

Vous sélectionner de suite votre date de spectacle et réglez directement vos billets grâce au paiement en ligne. Les billets selon votre choix sont envoyés directement à votre domicile ou mis à disposition à la caisse du soir.

Réserver et payer en ligne
×

Comme Athènes paraît terne, austère et lointaine, vue du royaume d’Obéron, le roi des elfes. Au cœur de la nuit, dans la forêt enchantée, débute une folle course-poursuite : les couples se font et se défont, volontairement, par méprise ou par malice, alors qu’au même moment une troupe de comédiens amateurs répète une improbable, chaotique, mais hilarante, version de Pyrame et Thisbé. Puck le lutin arrivera-t-il à faire triompher l’Amour ?...

« Une réplique de la pièce s’est mise à trotter, un jour, dans ma tête : « Je suis invisible ». C’est ce que dit Obéron au public quand il veut se soustraire aux regards afin de mieux observer les ébats des amants. Cette phrase si simple évoque pour moi un aspect très important du monde théâtral de Shakespeare. Son théâtre ici est ludique, presque enfantin, et invite le public à une participation active et imaginative dans la création avec les acteurs de la réalité à laquelle il nous faut croire. » Dan Jemmet, metteur en scène

How dull, austere and distant Athens appears, seen from the kingdom of Oberon, king of the fairies. A wild goose chase takes place in an enchanted forest in the dead of night: couples are made and unmade through misunderstanding and malice, while a troupe of amateur actors rehearses an unlikely, chaotic but hilarious version of Pyramus and Thisbe. Can the sprite named Puck make love win out in the end ?...

« One day, a line from the play starting running through my mind : « I am invisible ». It’s what Oberon says to the audience when he wants to shield himself from view in order to better observe the lovers’ antics. This simple phrase evokes something important for me in Shakespeare’s theatrical world. His work here is playful, almost childlike, and invites the audience to take an active and imaginative part in creating – alongside the actors – the reality in which he makes us believe.» Dan Jemmet, director

 

 

_____

Avec David Ayala, Valérie Crouzet, Camille Figuereo, Mathieu Delmonté (en cours)

Traduction Mériam Korichi Scénographie Dirk Bird Lumière Arnaud Jung Costumes Sylvie Martin-Hyszka

Production Les Monstres de Luxe

Coproduction Théâtre de Carouge, Le Théâtre National de Nice - CDN Côte d’Azur, Les Centres Culturels des Bords de L’Essonne

Spectacle créé en mars 2019 au Théâtre de Carouge-Atelier de Genève à Carouge

 

Dan Jemmett

Né en 1967 à Cambridge, Dan Jemmett grandit nourri de l’amour du monde de la scène. En 1989, il finit ses études à Londres ; quatre ans plus tard, il confonde le collectif Primitive Science, avec lequel il travaille entre 1993 et 1997 dans des espaces désaffectés, interprète l’œuvre du dramaturge allemand Heiner Muller avec notamment Médée Matériau et Quartett, tout en mettant en scène d’autres textes de Franz Kafka et de Jorge Luis Borges. Parallèlement, Dan Jemmett s’intéresse aux marionnettes, et au théâtre d’objets - qu’il pratique -, ce qui induit chez lui un certain rapport au corps de l’acteur au plateau. En 1998, il présente à Paris un Ubu roi, puis se confronte notamment au répertoire de Shakespeare et Middleton avec Presque Hamlet en 2000, Shake (d’après La Nuit des rois en 2001), Dog Face (d’après The Changeling en 2002) et Femmes gare aux femmes en 2004 au théâtre de Vidy, Lausanne. Depuis, il a mis en scène notamment La Grande Magie (Comédie Française), La Comédie des erreurs (Bouffes du nord), El Burlador de Seville (Teatro L’Abadia, Madrid), La Tempête (Teatr Polski, Varsovie), et Othello (Comedia Nacional, Montevideo). En 2015 Dan Jemmett a repris Shake au Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, et ensuite au festival d’Edinburgh. En 2017 il a fondé avec Valérie Crouzet la compagnie Les Monstres de Luxe.

 

Autour de "Je suis invisible ! D'après Le Songe d'une nuit d'été"