Amour et Psyché

D'après Molière
Mise en scène Omar Porras
Par le Teatro Malandro

du 24 avril au 02 mai 2018

Durée 1h30, BFM-Bâtiment des Forces Motrices


Horaires des représentations

Du mardi au samedi à 19h30
Le dimanche à 17h00
Le lundi 30 avril 2018 à 19h30

Dès 10 ans
Audiodescription le 26 avril 2018

L’histoire d’Amour et Psyché est sans doute l’un des mythes les plus fascinants et féconds de la culture occidentale. La fable est simple : supplantée dans le cœur des mortels par la belle Psyché, Vénus ordonne à son fils Cupidon de la venger, mais celui-ci s’éprend de la jeune fille et en fait secrètement son épouse. Rongée par la curiosité, Psyché découvre l’identité de son mystérieux amant et, en guise de punition, doit subir une série d’épreuves avant de retrouver son cher époux et de recevoir le don de l’immortalité.

« Recevoir Omar Porras et son Malandro est toujours un pur bonheur ! Pour ce retour à Genève, c’est à une fête du théâtre qu’il nous convie avec ce Molière revisité, si loin et si proche des Fourberies de Scapin créées à Carouge en 2009. » Jean Liermier, directeur

 

« Je me suis toujours intéressé aux textes fondamentaux de notre culture occidentale – avec des figures comme celles de Faust, Quichote, Don Juan, Dionysos… Avec Vénus, Amour et Psyché – le trio au cœur de cette fable – nous travaillons d’après Molière mais également avec d’autres sources, notamment Apulée, La Fontaine et certains librettistes italiens du XVIIe siècle. » Omar Porras, metteur en scène

_____

Avec
Yves Adam
Jonathan Diggelmann
Karl Eberhard
Philippe Gouin
Maëlla Jan
Jeanne Pasquier
Emmanuelle Ricci
Juliette Vernerey

Adaptation Marco Sabbatini en collaboration avec Omar Porras et Odile Cornuz Assistante à la mise en scène Odile Cornuz Scénographie Fredy Porras Création lumières Mathias Roche Directeur technique Gabriel Sklenar Création et univers sonore Emmanuel Nappey Costumes Elise Vuitel assistée de Cécile RevaMaquillages, perruques et masques Véronique Soulier-Nguyen Accessoires et effets spéciaux Laurent Boulanger assisté de Noëlle Choquard et Yvan Schlatte Construction du décor Christophe Reichel, Jean-Marie Mathey, Chingo Bensong et l’équipe technique du TKM Peinture du décor Béatrice Lipp Conseillère en paroles Suzanne Heleine

Crédit photo Mario Del Curto

Production et production déléguée TKM Théâtre Kléber-Maléeau, Renens

Coproduction 
Théâtre de Carouge-Atelier de Genève Châteauvallon Scène nationale Pont des Arts de Cesson-Sévigné
Avec le soutien de Canton de Vaud Ville de Lausanne Ville de Renens et les autres communes de l'Ouest lausannois, la Loterie Romande , la Fondation Sandoz et la Fondation Leenaards
Remerciements à la Fondation Leenaards pour son soutien particulier à cette création
Le spectacle a été créé en mars 2017 au TKM Théâtre Kléber-Méleau.

 

Omar Porras

Metteur en scène et fondateur du Teatro Malandro, Omar Porras est directeur du TKM Théâtre Kléber-Méleau à Renens depuis 2015.
Né en Colombie, il se forme à la danse et au théâtre en Europe. En 1990, il fonde à Genève le Teatro Malandro, qui s’affirme d’emblée comme un centre de création, de formation et de recherche. Sa technique théâtrale, nourrie des traditions occidentales et orientales, est axée sur le corps du comédien et l’utilisation des masques.
L’originalité et la flamboyance de son geste artistique lui valent une renommée instantanée. Omar Porras monte Lope de Vega, Molière, Shakespeare, Ibsen, Brecht, Garcia Lorca, Euripide, et les œuvres de Mozart, Donizetti, Offenbach… Ses productions tournent en Europe et dans le monde, de l’Asie à l’Amérique latine, sur des scènes majeures de théâtre et d’opéra (Comédie- Française, Théâtre de la Ville, Théâtre Royal de la Monnaie, SPAC Shizuoka, Grand Théâtre de Genève, Théâtre de Carouge, Comédie de Genève…). Son théâtre mêle les disciplines et les traditions orientales et occidentales, en s’attachant particulièrement au jeu et aux mouvements de l’acteur. Omar Porras reçoit le Prix romand des spectacles indépendants en 1994 avec sa première version de La Visite de la vieille dame. La Colombie lui décerne l’Ordre national du Mérite en 2007 et la Médaille du Mérite culturel en 2008. En 2014, le Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans Reinhart vient couronner l’ensemble de sa carrière.