Spectacle hors-abonnement

This is how you will disappear

De Gisèle Vienne

du 28 août au 29 août 2015

Durée 1h15, Salle François-Simon

Le vendredi 28 à 19h
Le samedi 29 à 18h

Spectacle en anglais surtitré en français
Réservation dès le 17 juin 2015

Un spectacle de La Bâtie-Festival de Genève

Une hallucination scénographique : sur la scène, une épaisse forêt magistralement recomposée où bruissent les feuilles, se dressent les troncs. Un entraîneur autoritaire, une athlète parfaite, une rock star suicidaire. Trois vies piégées dans ce sous-bois, trois archétypes de la beauté apollinienne et dionysiaque. À coups de phénomènes météorologiques plus vrais que nature, dont cette incroyable brume sculptée par Fujiko Nakaya, d’ondes électroniques hypnotiques signées Stephen O’Malley et Peter Rehberg, Gisèle Vienne chorégraphie les tourments de l’âme au cœur d’un univers à la David Lynch, sombre et fascinant. Une irrésistible immersion dans un monde qui glisse de l’ordre au chaos, de la grâce à la sauvagerie. Présentée en ouverture de La Bâtie-Festival de Genève, cette proposition de l’invitée 2015 est d’une beauté à vous couper le souffle.

"La pièce se situe au sein d'une forêt d'un grand naturalisme. Ce paysage, d'abord réaliste, devient symbolique, traversé par trois personnages en quête d’expérience spirituelle. Ce paysage est mis en scène comme le reflet de l’expérience intérieure des personnages. Ce paysage, qui permet le glissement de la beauté liée à l'ordre et à la force d'une nature bienveillante, au chaos, se situe en résonance particulière avec l'itinéraire de l'un des personnages soulevant des questions liées à l’articulation dérangeante entre civilisation et sauvagerie. Nos désirs et répulsions, provoquées par ces expériences esthétiques issues de mouvements opposés, animent nos sens tout comme notre pensée, et suscitent des questions morales qu'il nous faut sans cesse appréhender." Gisèle Vienne

_____

Conception, mise en scène, chorégraphie et scénographie Gisèle Vienne

Créé en collaboration avec et interprété par Jonathan Capdevielle, Nuria Guiu Sagarra et Jonathan Schatz (le rôle de Nuria Guiu Sagarra a été créé en collaboration avec Margrét Sara Gudjónsdóttir), Création musicale, interprétation et diffusion live Stephen O’Malley et Peter Rehberg, Texte et paroles de la chanson Dennis Cooper, Lumières Patrick Riou, Sculpture de brume Fujiko Nakaya, Vidéo Shiro Takatani

En collaboration avec La Bâtie-Festival de Genève

Coproduction Festival d’Avignon, Quartz-Scène nationale de Brest, Festival/Tokyo, Steep Slope Studio-Yokohama, Steirischer Herbst-Graz, Comédie de Caen-Centre dramatique national de Normandie, Centre dramatique national Orléans/Loiret/Centre, Kyoto Experiment Festival avec le soutien de Saison Foundation & EU Japan Fest, BIT Teatergarasjen-Bergen, Göteborg Dans & Teater Festival, Kampnagel-Hamburg, The National Theatre-Oslo, Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort dans le cadre de l’accueil studio, Centre chorégraphique national de Grenoble – dans le cadre de l’accueil studio, résidence-association ArtZoyd – Le Phénix-Scène nationale Valenciennes

Production déléguée DACM avec la collaboration du Quartz-Scène nationale de Brest
(Gisèle Vienne, artiste associée de 2007 à 2011)

Gisèle Vienne
Née en 1976, Gisèle Vienne est une artiste, chorégraphe et metteur en scène franco-autrichienne. Après des études de philosophie et de musique, elle se forme à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette où elle rencontre Jonathan Capdevielle et Etienne Bideau-Rey, avec qui elle crée ses premières pièces. Elle travaille depuis régulièrement avec, entre autres collaborateurs, les écrivains Dennis Cooper et Catherine Robbe-Grillet, les musiciens Peter Rehberg et Stephen O'Malley, l’éclairagiste Patrick Riou et le comédien Jonathan Capdevielle.
En savoir plus