Silence en coulisses
(noises off)

De Michael Frayn

Adaptation française de Stéphane Laporte

Mise en scène de Raoul Pastor

du 05 décembre au 31 décembre 2014

Durée 1h45, Salle François-Simon

With English surtitles on
Decembre 16th, 17th, 18th, 19th, 20th and 21st

                

« La pièce la plus drôle de tous les temps » New York Times

Une troupe de comédiens qui rêvent de jouer Hamlet se retrouvent à répéter un vaudeville. Et rien ne se passe comme prévu ! Portes qui claquent, sardines qui volent ! Un cauchemar pour les personnages, mais un plaisir ébouriffant pour les spectateurs.

Nous sommes en 1970. Michael Frayn observe depuis les coulisses une représentation d’une de ses comédies, Two of us. Et, pour lui, « ce qui se passe dans les coulisses est beaucoup plus drôle que ce qui se passe sur scène». Il décide d’écrire une comédie sur les dessous du théâtre. Douze ans plus tard, Silence en coulisses voit le jour au Lyric Theater de Londres. Depuis, cette pièce élue par le New York Times « pièce la plus drôle de tous les temps » n’a cessé d’être jouée sur les scènes du monde entier. Entrées en scène acrobatiques, changements de costumes catastrophiques et accessoires en pagaille: tous les ressorts du théâtre déraillent. Le metteur en scène se prend pour Dieu, les coucheries vont bon train, les comédiens ragotent tout en cherchant à comprendre la portée métaphysique d’une botte de poireaux, la jeune débutante est prête à tout. À la veille de Noël, cette pièce est un cadeau à partager en famille. Une grande fête du théâtre que nous propose le Théâtre des Amis pour célébrer comme il se doit sa 20e saison d’artisanat théâtral. « Une collaboration qui prouve, s’il en était encore besoin, que les théâtres et les artistes doivent vivre les uns avec les autres et les uns pour les autres », se plaît à nous rappeler Raoul Pastor. Pour l’occasion, le Théâtre des Amis s’installe sur le grand plateau du Théâtre de Carouge pour un spectacle littéralement à mourir de rire. Et quel plaisir de retrouver dans ses murs Séverine Bujard, dans un décor imaginé par Jean-Claude Maret.

Noises off

Actors who dream of playing Hamlet find themselves rehearsing a farce. And nothing happens like it’s supposed to! Doors slam, sardines fly! A nightmare for the characters, but fantastic pleasure for the public!

1970. Michael Frayn observes from offstage a rehearsal of one of his comedies, Two of us. And for him “It was funnier from behind than on stage, and I thought that one day I must write a farce from behind.” Twelve years later, Noises off is born on the stage of the Lyric Theater in London. Since then, this play called “the funniest play ever written” by the New York Times has been endlessly performed around the world. Acrobatic stage entrances, catastrophic changes of costumes, and props all over: a big mess.  The stage director thinks he is God, everybody is fooling around, actors try to find the metaphysical meaning of leeks, the young lead is willing to do anything to succeed… For Christmas, this play is a present to enjoy with all the family. A great theatrical treat proposed by the Theatre des Amis to celebrate their XXth season of “theatrical craft” appropriately. “ Teamwork which proves – if this were still necessary – that theatres and artists have to live one with another, one for another”, as Raoul Pastor likes to recall. To give us this, the Théâtre des Amis moves onto the big stage of the Théâtre de Carouge for a hilarious play. And what a pleasure for us to see Séverine Bujard again here, in scenery created by Jean-Claude Maret.  

Raoul Pastor

Parmi les 72 bénévoles travaillant à la construction de Kléber-Méleau, se trouve un tout jeune comédien fraîchement sorti du Conservatoire de Genève, Raoul Pastor. Pendant plusieurs années, il apprendra le métier sous la direction de Philippe Mentha, tout en maintenant une activité de comédien et de metteur en scène indépendant. C’est Mentha qui l’emmène au Théâtre de Carouge en 1987 pour jouer dans Le Gardien d’Harold Pinter, spectacle inaugurant la salle Gérard-Carrat. Ce théâtre devient alors sa nouvelle maison ; il interprète de nombreux rôles pour Georges Wod et Simon Eine, et il rencontre Séverine Bujard, inoubliable dans Phèdre mis en scène par Maurice Aufair. À eux deux, ils investissent, en 1995, l’arrière-salle du Café des Amis avec Le Banc de touche de Jacques Probst. Pendant les trois années où ils occupent ce café, ils créent et accueillent 14 spectacles dont American Buffalo de David Mamet, repris aussitôt au Théâtre de Vidy. En 1998, cette troupe acquiert une existence juridique et aménage un entrepôt industriel de la vieille ville de Carouge en théâtre. En hommage au café qui les avait accueillis, il prend le nom de Théâtre des Amis. Directeur artistique depuis lors, Raoul Pastor s’apprête à fêter, à mettre en scène, à jouer, et à programmer sa 20e saison à la tête de cette institution incontournable de Carouge.

Revue de presse de la pièce
"Organiser une soirée" autour du spectacle
Georges Grbic dans Vertigo

_____

Avec Rébecca Balestra (Vicki), Anne-Laure Brasey (L’assistante régisseur général), Séverine Bujard (Mrs Clackett), Jean-René Clair (Le cambrioleur), Caroline Gasser (Flavia Brent), Georges Grbic (Roger Tramplemain), Philippe Mathey (Philip Brent / Le Cheikh), Raoul Pastor (Le metteur en scène), Christian Robert-Charrue (Le régisseur)
Assistant à la mise en scène Joakim Tutt Deuxième assistante Mélanie Bauer Décorateur Jean-Claude Maret Lumières Rinaldo Del Boca Costumes Nathalie Matriciani Coiffure et maquillage Katrine Zingg Accessoires Jean Jenny, Cam Ha Ly-Chardonnens et Georgie Gaudier
Coproduction Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Théâtre des Amis Producteur délégué Théâtre de Carouge-Atelier de Genève

Autour de "Silence en coulisses(noises off)"