Mon Faust

De Paul Valéry

Mise en scène de Philippe Mentha

du 16 septembre au 19 octobre 2014

Durée 2h, Salle Gérard-Carrat

      

Lust, la demoiselle de cristal ou l'amour idéal

Faust entreprend de dicter à sa secrétaire, Lust, un livre important à mi-chemin entre un traité et des mémoires, qui sera une somme de son existence et de sa pensée conjuguées. Mais Lust est tentante, et la concupiscence contrarie l’esprit...

1940. L’Europe se réveille dans l’effroi après la débâcle française et les prémices de ce qui deviendra le conflit le plus sanglant du XXe siècle. Celui qui écrivait en 1919 « nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles» assiste impuissant à « la fin du monde », et se surprend à parler à deux voix. Se laissant aller à écrire ce qui vient, il compose pour la première fois deux pièces de théâtre, Lust et Le Solitaire, qui ensemble formeront Mon Faust.
C’est la première que se propose de mettre en scène Philippe Mentha. Lust, le désir, une véritable apothéose de la vie où le Mal observe celui qui domina l’esprit par l’esprit s’écrier « Voilà mon œuvre : Vivre », et tenter de donner naissance à un amour humain où sensibilité et intelligence s’uniraient pour atteindre une valeur unique. En donnant corps et voix à ce Faust, au regard « plus grand que ce que l’on voit » (Acte III, scène 7), Philippe Mentha nous offre la jouissance de découvrir une langue inouïe, libre et visionnaire.

Philippe Mentha

Pionnier du théâtre romand, Philippe Mentha fonde, aux côtés de François Simon, le Théâtre de Carouge en 1958.
Comédien, metteur en scène, il prend la direction de ce Théâtre tandis que celui-ci est privé de lieu et devient itinérant. Aux côtés de Guillaume Chenevière, il sera au cœur du projet de construction de l’actuel Théâtre de Carouge. Au moment d’investir ce nouveau lieu, Philippe Mentha opère un changement radical et s’installe en 1978 avec une septantaine d’acteurs, de sculpteurs, de dessinateurs, de constructeurs et de musiciens bénévoles, dans l’atelier désaffecté de l’Usine à Gaz de Renens. Un an plus tard, le 2 mai 1979, Kléber-Méleau ouvre ses portes et deviendra trente-cinq ans plus tard l’une des scènes les plus importantes de Suisse romande. Directeur de théâtre visionnaire, Philippe Mentha n’en est pas moins un immense interprète et directeur d’acteurs. En soixante ans de carrière, il a joué sous la direction de François Simon, Charles Apothéloz, Roger Blin, Jean Vilar, Jorge Lavelli, Benno Besson, Matthias Langhoff, Lise Ramu, Maurice Sarrazin, Marc Liebens, Laurence Calame et créé plus de 100 spectacles interrogeant autant le répertoire que l’écriture contemporaine. Le théâtre romand lui doit beaucoup et particulière- ment d’avoir permis l’émergence de générations de metteurs en scène, de comédiens, de techniciens et d’auteurs romands.

Revue de presse de la pièce
La tournée de Mon Faust
"Organiser une soirée" autour du spectacle

Philippe Mentha sur les ondes d’Espace 2 dans l’émission Les Matinales
« Paul Valéry ou la légèreté de la forme et la gravité dans la pensée, les sentiments, les sensations. »

_____

Avec

Darius Kehtari (Le Disciple), Philippe Mentha (Faust), Emmanuelle Ramu (Méphistophélès), Alexandra Tiedemann (Lust), Claude Vuillemin (Le Serviteur)

Équipe artistique
Assistante à la mise en scène Emmanuelle Ramu, Scénographie Audrey Vuong, Costumes Verena Gimmel, Création lumières Jean-Philippe Roy et Philippe Dunant, Création son Emmanuel Nappey Maquillage et coiffure Katrine Zingg Accessoires Georgie Gaudier
Équipe technique Théâtre Kléber-Méleau
Réalisation du décor Yves Besson, Marc-Etienne Despland, Jérôme Jousson et Cédric Rauber Peinture Sibylle Portenier Réalisation costumes Verena Gimmel assistée de Laurence Durieux Technique Yves Besson Couture rideaux Séverine Besson
Équipe technique Théâtre de Carouge
Régie générale et plateau Simon George, Régie lumière et son Philippe Dunant, Habillage et régie plateau Cécile Vercaemer-Ingles


Coproduction Théâtre Kléber-Méleau, Théâtre de Carouge-Atelier de Genève Producteur délégué Théâtre Kléber-Méleau

Autour de "Mon Faust"

  • Faust, une légende allemande de Murnau

    Le me. 8 octobre 2014 à 19h30 au Temple de Carouge

    Ciné-concert avec des improvisations à l'orgue de Vincent Thévenaz

    Lire la suite
  • Les vitrines de la Fondation Martin Bodmer et du Théâtre de Carouge

    Du 16 septembre au 19 octobre 2014

    Les vitrines de « l’une des plus belles bibliothèques privées de tous les temps » et la scène de notre théâtre s’associent le temps d’une saison pour faire naître des rencontres et initier une réflexion sur l’acte d’écrire et l’acte de jouer.

     

    Lire la suite
  • Faust et la chimie des quatre éléments

    Le di. 5 octobre 2014 à 14h au Musée d’histoire des sciences

    Les alchimistes du Moyen-Âge et de la Renaissance racontent le monde à l’aide de quatre unités fondamentales : l’air, la terre, l’eau et le feu.

    Lire la suite
  • RENCONTRE AVEC ANNE NIVAT

    Le je. 2 octobre 2014 à 20h, au Théâtre de Carouge

    La Société de Lecture, en partenariat avec le Théâtre de Carouge et Payot libraire, est heureuse d’offrir une fois par an une rencontre exceptionnelle à un public élargi, hors de ses murs.

    Lire la suite
  • La visite des experts

    Le me. 01 octobre 2014 à 19h30

    Visite du Musée de la Fondation Martin Bodmer conduite par Jean Liermier, directeur du Théâtre de Carouge et Jacques Berchtold, directeur de la Fondation Martin Bodmer.

    Lire la suite
  • Bord de scène

    Le ma. 23 septembre 2014, Salle Gérard-Carrat

    À l’issue de la représentation, les artistes invitent les spectateurs à échanger sur le spectacle.

  • Le journal du Théâtre de Carouge - Atelier de Genève

    Retrouvez le poème "Les pas" de Paul Valéry dans le Journal du Théâtre de Carouge !

    Lire la suite