Bienvenue dans La Cuisine du Théâtre de Carouge !

Chère Madame, Cher Monsieur, Chers Spectateurs,

Bernard Pacaud est le chef triplement étoilé du restaurant L’Ambroisie à Paris.

Dans un documentaire qui lui est consacré, il revient sur son parcours et sur les origines de sa passion. Quand il évoque la recette du civet de lapin de sa grand-mère, ou quand il avoue qu’il cuisinait enfant pour apaiser les disputes incessantes de ses parents ; quand il décrit l’attention que lui a portée l’illustre Mère Brazier à Lyon, alors qu’il était pensionnaire dans un orphelinat, sa gorge se noue, l’émotion l’emporte, comme si son besoin de consolation était impossible à rassasier.

Ses souvenirs ont construit son présent. Sa cuisine, association d’ingrédients connus qui provoquent des sensations nouvelles, est faite de tradition et de modernité. Elle est généreuse. Et le soin du détail est porté à une telle hauteur, que tous les sens sont en éveil, exaltés. Un modèle…

À Carouge, nous ouvrons un nouveau lieu, éphémère, dans lequel nous jouerons durant la période de reconstruction. Ce lieu, nous avons souhaité l’appeler La Cuisine.

C’est l’endroit où l’on façonne, où l’on infuse, où l’on mijote, où l’on décortique, où l’on fait revenir, où l’on glace, où l’on fonce, où l’on goûte, où l’on croque, où l’on déguste.

Le lieu de la langue par excellence…

Vous convier dans notre cuisine, c’est vous faire entrer dans notre intimité, pour partager les Nourritures terrestres.

Chers Spectateurs, les années qui viennent sont prometteuses, en rencontres, en émotion, en plaisir et nous nous réjouissons de vibrer avec vous.

Elles s’inscrivent dans le devenir de cette grande et belle institution, dans la perspective joyeuse et follement stimulante de la réouverture en janvier 2021. C’est-à-dire demain.

Car, réflexion faite, ce n’est pas un théâtre que l’on construit.

C’est le Théâtre qui nous construit.

Alors bienvenue au Théâtre de Carouge–Atelier de Genève, Votre cuisine !...

 

- Jean Liermier, directeur